AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Shisune Masuda
membres ; we love mickey mouse

■ I'm here since : 28/04/2010
■ My messages : 241


■ Age & nation : ▬ Je suis née en une jolie matinée de Printemps Mah non ! D'étééééééééé au pays du soleil Levant , Comme si que vous saviez pas qu'il s'agisse du Japon y__y . Quand à mon âge j'ai 05 ans d'âge mental et 17 ans sinon : 3
■ Métier : ▬ Mickey Mouse powa Dance ! //sbaff// Chanteuse apprentie pour Disney !
■ Etat Civil : ▬ Céliba' : ' D
■ Top secret : ▬ Je cache toujours des bonbons dans mes poches OxO || J'ai former un groupe de musique avec mes amies appelé Morning Musume au japon


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Ven 30 Avr - 1:11



    « Retour aux sources, je me suis toujours dis que tôt ou tard il fallait partir, même si j'ignorai que pour mon cas, ce jour arriverait si vite. Quand on a 17 ans, on ne peut pas se considérer comme adulte, on est encore l'adolescente puérile et enfantine qui réclame des bisoux et des calins de sa génitrice maternelle, on réclame beaucoup d'amour et l'on se sent bien chez soi. Cet âge est le plus difficile car pour la plupart des adolescents c'est à cet âge la qu'arrive la fameuse " Crise ", une envie soudaine de se rebeller contre les personnes qui vous sont chers et c'était un peu ce que j'avait fait même si pour mon cas je ne l'aient avait pas insulter ou autre. Ma crise d'ado' je l'ai passé le jour ou Ursula Disney était venue à ma porte, souriante de toutes ces dents , me proposa une formation au sein de la Disney Agency. Bien entendu je n'avait pas hésité une seule seconde, seulement étant fille unique et sachant que mes parents voyaient en moi une élève brillante et modèle qui obtiendrait un grand métier tel que "Chirurgienne ou Médecin" me fit croire que je ne pensait qu'à ma tête et que j'était en pleine crise. Leur rêve n'était pas le mien et pourtant je parvient à obtenir ce dont j'avait toujours voulu. Finalement, ils furent d'accord pour mon plus grand plaisir et c'est ainsi que de Tokyo j'attérissa à Hollywood. Qu'elle classe ! Mon sourire s'élargit de plus en plus laissant parfois des intonations de surprises sortir de ma bouche tel que des " Ohhh ! " et des "Ahhh ! " , on aurait vraiment crû une petite fille en plein parc d'attractions, seulement une boule au ventre commença à le nouer petit à petit. Ce monde qui était dorénavant le mien était quelques peu grand cela valait de soi mais en plus de cela, à l'arrivé Ursula se permit de prendre congé pour régler affaire et me laissa en compagnie d'une charmante jeune fille qui me fit visiter les lieux. Cette fille s'appelait Soledad, elle était gentille et serait l'une de mes collègues de formation . Vous me connaissez non ? Rieuse et amusante que j'était je parvient avec aucun mal à sympathiser avec la jeune fille d'ailleurs à la fin de la journée nous devinrent très proches. Le couvre feu était assez stricte 20 h au lit d'après ce que je pouvait avoir compris, seulement 20h pour une jeune fille aussi énergique et curieuse que moi n'était pas assez, il m'en fallait plus et ma découverte de ce monde ne devait pas s'arrêter la. A 20h pile, direction Dortoirs, pyjama sur soi, détente dans un lit moelleux et confortable encore plus léger qu'un petit nuage je me laissa transporter enfin jusqu'à ce que 30 minutes passèrent. Mon plan était simple, très simple voir même, une fois que tout le monde sera couché et que personne ne rôderait aux alentours je sortirait de mon dortoir pour continuer ma visite. Le château doit être magnifique en pleine nuit et je déteste obéir aux règles, attention je n'ai pas dit que j'était une petite "Délinquante" juste une petite "Chipie". L'heure venue, 20h30, je bondis de mes draps et joue mon premier rôle d'actrice étant " L'espionnage James Girl" , je regarde de droite à gauche, de gauche à droite, personne aux horizons, je soupire. Encore heureux, il fallait dire que de trainer en pyjama dans le château n'était pas ce que l'on pouvait appeler de " Convenable" comme tenue. Je rit de moi même, encore pire qu'une intrue , je me recroquevillait dans les moindres recoins en courant à la manière d'une petite souris avec un pyjama que certain qualifierait de "Kawai". Je rode aux alentours en fesant attention à ne pas me faire repérer ni à faire le moindre bruit, et finit par attérir dans le grand hall, très luxueux. Ma bouche s'ouvre grande tandis que j'apporte ma main jusqu'à ma poitrine, les yeux grands ouvert. Le hall est magnifique, il est grand on se serait crû dans un château de princesse. Je sourit, tout ça est beaucoup trop beau mais il ne faut pas que je montre l'excitation ou je risque de hurler de joie par mégarde, me connaissant... Bien, je venait en l'espace de 30 minutes d'explorer de tonnes d'endroits, et même les toilettes étaient presque un luxe. Seulement, il était grand temps que je regagne mon dortoir, si quelqu'un me piégerait hors de mon dortoir , je ne sais pas trop ce qui risque de m'arriver, le pire dans tout ça c'est que c'est vrai... J'ignore ce qui m'arriverait. Je recule, observant une nouvelle fois la ravissante vue du hall puis finit par m'arrêter lorsque mon dos heurte un obstacle. Déjà, le mur ? Il m'a sembler qu'il était beaucoup plus loin que ça et d'ailleurs étrangement ce mûr est assez mus...clé.... Yééééééééé ! Fuyons !! Je vais avoir des pépins, v'la quelqu'un juste derrière moi. Ma bouche dessine un petit rond et mes yeux reste écarquillés, que faire, vite une idée ! Une idée ! La voici, la voila elle arrive. Sans prendre le temps de regarder la personne je me retourne d'un coup vers elle, et n'oubliant pas mes coutumes Nippones, courbe mon dos, baissant ma tête en signe de respect j'énonce cette simple phrase.

« Désolé ! Je vous prie de m'excuser! Je retourne dans mon dortoir rapidement !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kenichi Y .Ishida
admins; Kon kon

■ I'm here since : 14/02/2010
■ My messages : 402


■ Age & nation : AGE : 23
DATE DE NAISSANCE : 16/10/1986
NATIONALITÉ : Japonais
■ Métier : Disney Dance. Agence Disney Agency
■ Etat Civil : célibataire


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Mer 5 Mai - 13:39

Ken avait comme qui dirais, besoin de se ressourcer un peu, et chacun le sais, rien de tel qu'une passion pour remettre en forme n'importe quel malade.
lorsqu'il frollat le sol de la salle de danse de la disney agency, il eu le sentiments d'oublié toute les douleur, sont bras plâtré c'était fait oublié, la douleur a la poitrine a cause de sa cote cassé également, la migraine quasi constante qui lui valait encore quelques inquiétude de la part de sont petit frère, de Stella, mais également de ces médecin,s'était faite oublié.
Bien sur le jeune garçon était quelque peut rouiller, ces pas était maladroit, un peu trop brusque, mais rien ne pouvait l'empêcher de ressentir le rythme de la musique dans sont corps et mine de rien, cela lui faisait un bien fou.
Lorsqu'il regardât sa montre, il se rendit compte qu'il était presque 20h 30, cela faisait donc un moment que les cours étaient finit, et quand bien même il avait le libre choix de s'entraîner jusqu'à une heure tardive, Ken ne voulait pas dérangé les jeune Mickey mousse qui logeait sur l'agence et qui devait à cette heure si être couché.
S'était là une bien dure règles du règlement, mais les plus jeune élèves de la disney agency se devait de respecté ce règlement à la lettre sous peine de sanction , et Ursula semblait accordé une grande importance à cette règle précisément.
Un gardien de nuit veillait à ce qu'aucun interne ne traine dans les couloirs à cette heure si, malgré le faite que les plus vieux qui logeait hors de la danse, pouvait profité des locaux pour répété, autant qu'ils le désiraient.
Ken commençait largement à fatigué, pourtant il ce décida a dansé encore quelques instant, puis d'un pas décidé il se dirigeât vers les douche pour ne pas réveiller Ai et stella en rentrant.
Après avoir laissé couler l'eau chaude une bonne demi heure le long de sont corps épuisé, il rassemblât ses affaires, et s'apprêtât a quitter l'agence quand, arrivé dans le hall, le corps d'une demoiselle le bousculât.


« Désolé ! Je vous prie de m'excuser! Je retourne
dans mon dortoir rapidement !! »
Ken ne put s'empêcher d'étouffer un petit rire, alors comme ça la demoiselle face à lui le prenait pour le gardien de nuit, pourtant il cessa rapidement de rire lorsqu'il entendit les pas non discret du gardien de nuit, qui justement semblait effectué sa ronde, sans vraiment savoir pourquoi, la demoiselle l'attendrissait au point qu'il voulait la protéger du grand méchant loup, il la tira alors par la manche pour l'attiré contre lui dans ces bras, et fit lui caressât le dos, en faisant semblant de la consoler.
Le gardien de nuit lui lançât un regard interrogateur et le jeune homme répondit d'un ton ferme et assuré.


"Tout va bien Mr, un gros chagrin je m'en occupe, retourner donc faire votre travaille."

pourtant une fois partit, Ken n'eut aucune envie de lâché la demoiselle qui avait nicher sa tête dans sont coup.
Voilà trois ans qu'il n'avait pas revu sont petit ange gardien, bien sur il avait quelque peut garder contacte avec elle, mais il était difficile de garder le lien qui les unissait a cause de la distance,et cette petite bouille d'amour lui manquait bien plus qu'il ne voulait se l'avoué, hors la jeune demoiselle qu'il serrait dans ces bras avec la même odeur, ces épaules avait la même petite forme fragile, seulement la fille qu'il serrait dans ces bras était une véritable petite femme, absolument adorable, avec un minois a en faire craquer n'importe quel homme.
Il ne pouvait la reconnaitre, elle avait bien trop changer, lorsqu'il était partit,Shi' n'était encore qu'une jeune adolescente rebelle au corps de fillette.


_________________

you are my precious baby itoshikute ;
Can't stop thinking of you, kimi dake ;
kokoro no,mannaka ni iru kara
Every day, Every time

Forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shisune Masuda
membres ; we love mickey mouse

■ I'm here since : 28/04/2010
■ My messages : 241


■ Age & nation : ▬ Je suis née en une jolie matinée de Printemps Mah non ! D'étééééééééé au pays du soleil Levant , Comme si que vous saviez pas qu'il s'agisse du Japon y__y . Quand à mon âge j'ai 05 ans d'âge mental et 17 ans sinon : 3
■ Métier : ▬ Mickey Mouse powa Dance ! //sbaff// Chanteuse apprentie pour Disney !
■ Etat Civil : ▬ Céliba' : ' D
■ Top secret : ▬ Je cache toujours des bonbons dans mes poches OxO || J'ai former un groupe de musique avec mes amies appelé Morning Musume au japon


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Mer 5 Mai - 16:50

    « Au secours ! C'est la panique BOOYAKA à vous tout de même. Oui , booyaka c'est une de mes vieilles expressions pour vous dire " Bonjour" ou "Salut". Dans l'aventure "Shisune, chapter two" Un étrange violeur s'en prend directement à elle. Ce gardien est peu scrupuleux , il n'hésite pas à prendre les jolies jeunes filles et de leurs faire des trucs , de les faire mijoter à feux doux sans parler que si elle ne daigne faire ce qu'il dit, elles se retrouvent dénoncées puis virées de l'agence. Aie aie aie.. je suis dans de beau drap moi. Que j'vous explique ce qu'il se passe ? Très bien... En fait, alors que je visitait tranquillement l'agence dans le calme et l'abri des regards indiscrets, j'ai maladroitement bousculé un garçon ( Je reconnait tout de même une fille d'un garçon) dans le hall. Je savait que c'était le gardien, prise de panique je m'était abaissée pour gentiment m'excuser, lui promettant que je retournerait rapidement dans mon dortoir. Sauf que, sa réaction fût une toute autre que je l'avait imaginer. Vivement, il m'avait prise par la manche, je poussa un petit cri de surprise et m'était retrouver contre lui en l'espace de quelques secondes. Mes yeux étaient grands écarquiller, je ne savait quoi faire, quoi dire, et surtout faire un seul mouvement suspect. Je restait prise de panique tandis que mon petit corps frêle commença à trembler. Pourtant une chose suspecte vint titiller mes narines, j'hûma une odeur agréable, quelque chose, un parfum frénétique qui me mit dans un état complétement euphorique, je fermait les yeux tranquillement et nicha ma tête plus profondément dans le cou de mon "agresseur" l'odeur qu'il dégageait se voulait être infinie, un petit sourire se dessina sur mes lèvres. Ce garde du corps sentait drolement bon, moi qui l'imaginait "Gros, gras, mangeur de beignet et puant à des kilomètres la vieille chaussette", mon corps cessa tout mouvement tandis que je me blottissait contre lui. Et mais attendez, cette odeur est beaucoup trop enivrante, il y a quelque chose qui cloche. Le gardien à fait exprès de mettre du parfum pour séduire plus de filles c'est ça et moi je suis en train de tomber droit dans son piège, comme une jolie sirène confondant un poisson à un requin, je ne suis pas très forte en métaphore faut l'avouer. Je tenta de me reculer mais quelque chose de nouveau étrange me parvint jusqu'au oreilles cette fois ci. Des bruits de pas, encore une fois quelqu'un, un sauveur qui sait. J'en souriait d'avance, seulement cette démarche d'un pas lourd et sérieux semblait être une personne indigne de confiance, encore une fois la catastrophe. Les caresses que m'offrait le gardien me fesait de plus en plus peur, même si elle se voulait être douce et pleine d'affection, il ne tarderait pas à me violer, auuuu secours ! J'ai peur que quelqu'un vienne m'aider bon sang ! . Je fermait les yeux pour remettre mes idées en place, mais cet instant de réflexion fut court notamment par l'intonation que la voix de mon agresseur avait pris.

    « "Tout va bien Mr, un gros chagrin je m'en occupe, retourner donc faire votre travaille."»

    Cette voix, mes yeux s'écarquillèrent de nouveau. Etrangement, cette voix avait quelque chose de familier, de beaucoup trop familier. Cherchons dans ma mémoire, profondément... huuuuuuuuuum... rien absolument rien, mais pourquoi cette voix me réchauffe autant le coeur, pourquoi lorsque je l'entend, cela me donne envie de serrait plus fort cette personne, de la gardait contre moi et de ne pas la laisser partir ? Mais alors, pourquoi ce gardien était-il si gentil avec moi, je n'était qu'une apprentie de plus dans cette grande et radieuse agence, de nouveau j'humait son odeur délicate. Cet odeur me fesait rappeler mon endroit et mon jardin d'enfance, lorsque je m'amusait comme une petite fille et que j'observait le ciel et le soleil, il m'était même arriver de confondre le soleil avec un vilain agresseur, je disait qu'un jour il allait venir m'aspirer et me cramait , alors j'allait fondre et je ne pourrait plus jamais revoir ma maman. Puis à mes côtés , il y avait Kenichi, un garçon qui riait aux éclats à mes dires, il m'avait fait comprendre que le soleil n'était pas un ennemi et qu'il ne me ferait aucun mal tant qu'il veillerait sur moi. Alors je restait souvent dans ses bras pour pas que le soleil vienne m'avaler et j'aimait passer des heures et encore des heures contre lui, me sentant en sécurité. Et justement, cette étreinte avec ce garçon était si belle et si .. familière qu'elle me rappelait étrangement Kenichi... Attendait, sa voix, cette odeur, ces soudaines pensées ! Mais .. se pourrait-il que ? Rapidement je me décalla de ses bras, rompant l'étreinte, je leva la tête pour observer le visage du jeune homme. Cette magnifique bouille, cette attitude et cette allure, mais oui ! Ca ne pouvait être que lui, mais alors que fesait-il ici. Je recula d'un pas, gardant les yeux grands écarquillaient, le coeur battant à tout rompre, ce fût presque en chuchottant que je prononça alors:

    « Kenichi? ... Kenichi Ishida c'est toi ?... »

    J'apporta vivement ma main jusqu'a ma poitrine pour tenter de calmer mes battements de coeur. Ca ne pouvait être que lui, mignon, séduisant, affectif comme mon ange gardien, la personne que je ne peux vivre sans. Mes yeux ne se détachèrent de son visage, je l'observait comme hypnotisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kenichi Y .Ishida
admins; Kon kon

■ I'm here since : 14/02/2010
■ My messages : 402


■ Age & nation : AGE : 23
DATE DE NAISSANCE : 16/10/1986
NATIONALITÉ : Japonais
■ Métier : Disney Dance. Agence Disney Agency
■ Etat Civil : célibataire


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Mer 5 Mai - 22:29

le petit corps qu'il serrait tout contre lui, avait cette fragilité adorable, cette douceur si parfaite, que Ken se perdit un instant dans l'espoir que peut être un jour, il retrouvait sa shipi' d'amour, cette petite qui avait toujours fait de sa vie un rayon de soleil.
Pourtant la vie de Ken n'était pas bien rose quand il avait parlé a Shi' pour la première fois; dans le jardin d'en face de chez lui.
Bien sur il connaissait très bien les parents de la petite fille,et puis il l'avait vu grandir cette petite, mais il devait avoué que même s'il la trouvait mignon avec ces jolie cheveux brun coiffé en petites tresses, et ces petite joue toute grassouillette, le garçon s'intéressait plus au jeux de combat et au petites voiture.
Il avait 6 ans d'écart, alors pourquoi serait il aller chercher un quelconque amitié avec une petite puce comme elle.
Mais le temps avait bien changer pour lui, il était tombé malade, un de ces maladies dont on ne guérit jamais vraiment, une de celle qui vous laisse une trace indélébile, qui vous colle au corps, qui vous rappelle chaque jour que la vie est un cadeaux dont il faut profité chaque jour, car on peut vous la retiré sans rien dire.
Ken avait à peine le droit de sortir de chez lui,ces parents ne le laissait jamais seul un seul instant, il avait toujours quelqu'un à ces cotés, en autre un petit bonhomme de 6 ans, qui passait sont temps a lui sortir des bêtises pour voir naitre sur le visage de sont ainé un jolie sourire.
Ken n'avait pourtant jamais perdu sa joie de vivre, il avait toujours ce petit sourire au lèvres, et un matin, alors que ces parents l'avait laisser prendre un peu le soleil,et qu'il dormait paisiblement dehors, il entendit les petits pleurs paniqué de sa jeune voisine, et bien sur, intrigué, il avait passé la haie qui séparait les deux jardin pour se trouvé devant un spectacle hilarant.
La petite puce, d'à peine 6 ans, alors que lui en avait 12, se tenait prostré a l'ombre d'un grand arbre, criant a chaque fois qu'un malheureux rayon de soleil venait frôlé sa peau.
Ce fut ce jour la que Ken craquât littéralement pour la petite Shisune, elle apportait quelque chose de nouveau dans sa vie, et lui faisait étrangement pensé a son petit frère, parce qu'ils étaient les mêmes, avec leurs petites manies de toujours faire rire les autres, de dire des bêtises sans queux ni tête.
Ken ressentait ce même besoin de la protégé corps et âme, et peut a peut, lorsque blottit dans ces bras la petite s'endormait au rayon de soleil, ils apprirent à s'apprivoiser, a connaitre presque tout l'un de l'autre, et finirent par ne plus se lâcher.
Il n'y a qu'une seule et unique chose que Shi' n'aura jamais sut, c'est la maladie qu'avait Ken et encore aujourd'hui, Ken ne lui à rien dit.

Le petit corps qu'il serrait donc contre lui, tremblait de la même façon que celui de la petite de 6ans qu'il avait serré contre lui, ce matin ensoleillé ou la jeune puce avait été apeuré par de simple rayon de soleil.
Étonné, Ken ne comprenait pas vraiment ce qui pouvait se passé par la tête de cette adolescente, et ces caresse dans sont dos se voulait rassurantes, il lui avait murmuré doucement à l'oreille.

"ne t'inquiète pas, je ne te veux aucun mal "

Mais le corps de la jeune fille s'était mis a tremblé d'autant plus, et Ken avait sentit sont cœur se serré, en voulant l'aidé, il n'avait fait qu'effrayer la demoiselle, et lorsque celle ci s'écartât de ces bras et tournât vers lui des yeux écarquillés, Ken soulevât un sourcil interrogateur.

« Kenichi? ... Kenichi Ishida c'est toi ?... »


Le cœur de ken s'embalat à l'instant même ou la voie de la jeune fille parvient à ces oreilles, et ces sourcils s'élevèrent encore plus interrogateur, qui était elle, pourquoi connaissait elle sont nom, et avec aussi peur de lui.
Il n'arrivait pas vraiment à comprendre, et cela pouvait ce lire dans sont regard, il semblait tout a fait perdu, pourtant il n'avait pas perdu sa politesse.


"Je ne voulait pas vous faire peur, je m'en excuse, mais s'il vous avait surprise là, vous auriez certainement été renvoyer, et si je ne me trompe pas, vous venez tout juste d'arrivé, vu la façon dont vous admiré les lieux !
Désoler de mettre montré aussi impolie, si je peut me faire pardonné?!"



_________________

you are my precious baby itoshikute ;
Can't stop thinking of you, kimi dake ;
kokoro no,mannaka ni iru kara
Every day, Every time

Forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shisune Masuda
membres ; we love mickey mouse

■ I'm here since : 28/04/2010
■ My messages : 241


■ Age & nation : ▬ Je suis née en une jolie matinée de Printemps Mah non ! D'étééééééééé au pays du soleil Levant , Comme si que vous saviez pas qu'il s'agisse du Japon y__y . Quand à mon âge j'ai 05 ans d'âge mental et 17 ans sinon : 3
■ Métier : ▬ Mickey Mouse powa Dance ! //sbaff// Chanteuse apprentie pour Disney !
■ Etat Civil : ▬ Céliba' : ' D
■ Top secret : ▬ Je cache toujours des bonbons dans mes poches OxO || J'ai former un groupe de musique avec mes amies appelé Morning Musume au japon


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Mer 19 Mai - 18:56






    « Booyaka à vous... Je ne sais pas vraiment quoi ressentir actuellement. Pire encore que la fois ou mes parents m'avait forcé à rejoindre cette fameuse école réputé pour ses études généreuses et son envie de réussite.Cette fois, ce fût beaucoup plus grâve, mon coeur s'était comme arrêter de battre en quelques secondes, je ne pouvait même plus l'entendre battre dans ma poitrine, il semblait comme absent et j'avait peur de le voir disparaître à tout jamais.Mes yeux doucement s'humidifièrent sous la peine capitale de voir une personne qui était si chère à mes yeux ne plus se souvenir de ma voix, de mon apparence et de ma propre personne. Je devait pourtant m'en douter, l'amitié est ainsi battit et les gens qui sans cesse vous chantent le même refrain : " Je ne t'oublirai jamais, tu est mon ange, la personne la plus chère à mes yeux" et en fait un bon assemblage de mots qui ne veulent rien signifier, un mensonge en plus à relever dans ce monde. Son regard, son attitude, son odeur, mes yeux ne me trompaient pas j'en était complétement convaincue, la personne , le beau garçon qui se trouvait tout juste devant moi était Kenichi' celui qui avait toujours fait battre mon coeur, celui qui me donnait envie de poursuivre de vivre. C'était la personne qui dans mon quotidien finissait par me faire décrocher un magnifique sourire, qui me protégeait contre toutes mes craintes et mes soucis, et même lorsque mes larmes vinrent s'abattre sur ma joue, il était toujours la pour les sécher. Je me souvient de nos moments inoubliables ou nous rions aux éclats, ou je m'amusait et gambadait comme une petite gamine, les rêves pleins en tête tandis que beaucoup plus âgés était devenu le roi de mon monde et de mon univers. A un âge ou un monde de conte de fées était important, il était la pour moi, me protégeant de tout les garçons aux alentours qui auraient pût m'approcher, me toucher, me parler, comme le grand frère que je n'avait eu, bien plus que ça. Il était facile pour moi, à l'âge puérile et enfantin d'imaginer que Kenichi était un ange descendu du ciel pour moi, un cadeau à mes prières, la personne que j'attendais le plus dans ce monde. Le roi de mon monde s'était envolé, il n'était plus qu'un souvenir à ne pas oublier c'était ce que la réaction de Kenichi' me démontrait...

    Mon coeur se serra d'avantage, ma tristesse se transforma presque en colère, ma respiration s'était accélérait et les battements de mon coeur inexistant s'accélèrent d'un seul coup comme si que tout autour de moi s'écroulait, que mon univers partait en fumée. Ce n'était pas dans mes habitudes d'être comme cela, de me sentir aussi triste. Il n'arrêtait pas de me vouvoyer et moi je n'arrêtait d'avoir l'envie de lui hurler dessus et criait un bon coup : " Ne me vouvoye pas !!! arrête ça !! " Si ma bouche n'osait exprimer quoi que ce soit, ce fût mon âme qui hurlait intérieurement. Je baissait la tête à ses mots, je n'avait pas envie d'entendre sa phrase, elle me répugnait d'avance. Mon visage était limpide , sérieux et vide d'expression, tandis que je fixait le sol d'un air triste et désemparée, j'écoutait le tissu de pardon que venait de me pondre Kenichi'. Etait-je devenue complétement folle au point de confondre la première personne avec le garçon qui me manquait le plus dans ce monde? Il était impossible, mon coeur s'était senti si serein et si paisible lorsqu'il m'avait tenue dans les bras pour m'éviter la pire des situations. Sa façon de me serrer contre lui et cette odeur enivrante que javait humer n'était pas anodine, j'était sûr de moi, de mes choix et surtout de ce que je venait de ressentir à l'instant même ou ses yeux s'étaient écarquiller de surprise à l'appellation de son nom. Il avait juste fallu qu'il ne dise qu'un simple "Shisune" pour que ce coeur bien trop paniqué ne finisse par se calmer et que son âme endormie actuellement ne réveille son monde.

    La tête baissée, je ne tarda pas à le relever doucement, le fixant droit du regard, j'hocha la tête, la voix tremblante. Les larmes eurent beaucoup de difficulté à résister à la tentation de devoir couler de nouveau sur mes joues, comme à mon enfance, mais au fil du temps, Keni' m'avait appris qu'elles ne servaient à rien et que pleurer ne m'aidera pas dans mon avenir. Il m'avait aussi dit qu'elles pouvaient servir à des moments mais qu'il n'imaginait pas que des larmes vinrent souiller mon visage, qu'il était beaucoup trop mignon pour être enlaidis par de telles horreurs. Oui... ce Kenichi venait de disparaître j'en était sûr à présent et ce fût notamment par son regard à mon égard que je venait de remarquer que ça ne servait à rien, juste une nouvelle honte pour moi... Qu'il ne s'inquiète pas de toute manière j'ai l'habitude. Calmement, je ferma mes yeux, pour les réouvrir quelques secondes après toujours avec la même douceur , je le fixait limpidement et prononca d'une voix calme mais tremblante.

    « Non... ne t'inquiète pas, tu n'a pas à te faire pardonner...une larme coula sur sa joue
    je devrait peut-être retourner dans mon dortoir...il n'est pas l'heure de traîner
    je te remercie de m'avoir aider...»

    Rapidement, je me retourna, dos à lui apporta un seul de mes fins doigt sur ma joue, il vint entrer en contact avec le liquide cristallin qui s'était échapper de mes prunelles, doucement je retira mon doigt pour le fixer. Pourquoi pleurer, c'est vrai... ça ne servait à rien en fait. une espèce de boule vint bruler ma gorge, mon estomac s'était noué, je ne pensait plus et commença à faire un petit pas, afin de m'éloigner de lui, je ne pouvait pas me permettre d'éclater en sanglots devant lui, il fallait vite déguerpir ou je risquerait de ne pas résister bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kenichi Y .Ishida
admins; Kon kon

■ I'm here since : 14/02/2010
■ My messages : 402


■ Age & nation : AGE : 23
DATE DE NAISSANCE : 16/10/1986
NATIONALITÉ : Japonais
■ Métier : Disney Dance. Agence Disney Agency
■ Etat Civil : célibataire


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Ven 4 Juin - 15:20

« Non... ne t'inquiète pas, tu n'a pas à
te faire pardonner...
une larme coula sur sa joue
je devrait peut-être retourner dans mon dortoir...il n'est
pas l'heure de traîner
je te remercie de m'avoir aider...»

j'avais vu toute sorte d'émotion contradictoire passé dans le regard de la jeune fille, non plutôt devrais je dire, la jeune femme qui se tenait prostré devant moi.
Et toute ces émotions me rappelais tellement les miennes.
J'avais d'abords put distingué une pointe d'incompréhension dans sont regard, comme si tout d'un coup tout sont petit monde, toute ces vérité si bien encré en elle, semblait être remit en question.
Cela me rappelas ce matin là, ou je m'était réveillé sans comprendre pourquoi j'avais si mal,sans comprendre ce que faisait ces deux personne endormit à mes coté.
Avec cette sensation de n'être qu'un simple étrange à moi même, est ce que ces jambes, ces bras, ces douleurs m'appartenais réellement ou était ce les secrets d'un autre, je ne me reconnaissait pas, je ne ressentait rien qu'un vide accompagné d'une agonie des plus pur,j'avais mal bien-sur, très mal, mais pourtant j'avais finit par comprendre, ce quelqu'un que j'étais, je l'avais simplement oublié.
Je savais qui j'étais bien-sur, je me souvenait de mon nom, je savais à quel point certaine personne était cher à mon cœur, puisqu'au fond de moi je me savait heureux, seulement j'avais beau chercher dans mes souvenir, ces personne n'avais plus de visage, plus de nom, c'était juste des moment de bonheur dont je me rappelais chaque instant, chaque vague de chaleur que j'avais ressenti ces jours heureux.

Soudain je vit la douleur prendre possession de sont regard, rien qu'a ce regard vide, mes yeux ce perdirent dans l'intensité des sien et mon cœur se serra brusquement comme si lui savait ce que moi j'ignorai, comme s'il l'avait reconnu cette jeune femme au regard éclatant, au tient porcelaine et a la voie cristalline.
comme s'il me murmurait tout bas que je ne devait pas la laisser aussi triste, mais je ne savait pas quoi faire, je ne savait pas si je devait l'aimer ou la détester, je ne savait pas qui elle était pour moi, comme cela était arriver avec Estelle et Ai, lorsque ce matin la je les avait observer, la tête vide de tout souvenir alors que mon cœur me criait de les aimer. J'avais ce sentiment que tout mon être brulait sous ce regard triste, et cette unique larme que je voyait naitre au coin de sont regard quand une phrase me revient à l'esprit, et que mes lèvre la laissèrent s'échapper.

"ne pleure pas...
d'une main, j'étais venu toucher sa joue, comme si me corps réclamait sont contacte
les larmes sont trop laide pour souiller ton si beau visage."


ce fut alors comme un bref coup d'électricité, ces paroles, je les avait déjà prononcé avant, j'en était sur, pourtant je n'arrivait plus a me souvenir de la personne qui avait été si importante pour moi, au point que je ne puisse supporté de voir des larmes souiller sont visage, un lueur de tristesse traversât aussi mon regard, parce que je savait,je savait qu'elle était quelqu'un que j'avais chéri, aimer, et peut être protégé au périls de ma vie, seulement je n'arrivait pas à me souvenir, je voulais pourtant, c'était même vital, j'avais besoin de me souvenir mais rien, rien n'apparaissait, créant un vite au fond de mon cœur que j'aurais voulut comblé.


C'est à cette instant que j'avais vu la colère prendre part à sont regard ou se mélangeait déjà peine et incompréhension.
Elle s'était immiscé discrètement et pourtant sont intensité me coupa le souffle, elle semblait tellement déçut, tellement en colère contre moi, et je n'arrivait pas à en comprendre la raison.
Cette même colère, je la ressentait contre moi même à l'instant, je le savait, je le sentait qu'elle était quelqu'un d'important, peu être plus encore, elle semblait vital a ma vie car mon cœur dans ma poitrine ne cessait de faire des embardé atroce, pire que dans un manège à sensation forte.
« Non... ne t'inquiète pas, tu n'a pas à
te faire pardonner...
une larme coula sur sa joue
je devrait peut-être retourner dans mon dortoir...il n'est
pas l'heure de traîner je te remercie de m'avoir aider...»

Nous y voilà donc,elle partait, s'était retourné, m'avait fait dos, et partait, et sans comprendre, tout en moi se déchira, s'était comme si à l'instant même, on m'avait arraché mon cœur et mon âme à la fois, mon corps lui semblait comme paralysé face à ce départ, et si jamais je ne pouvait plus la revoir, et si jamais je n'arrivait pas a me souvenir, elle semblait si brisé, et mon cœur se déchirât à nouveau à l'idée que s'était de ma faute, un sanglot s'échappât de mes lèvres entrouverte alors que je m'était mit a courir au détour du hall, était ce déjà trop tard.
Avais je de nouveau perdu cette être qui semblait si cher à mon cœur.
Je m'était brusquement arrêter en la voyant de loin, la tête basse, avancer avec conviction vers les dortoir, et c'est à cette instant que ma vision se brouillât à nouveau, comme se jour ou j'avais laisser la douleur m'envahir pour me retrouver à l'hôpital.
je me sentait comme déconnecter de ma propre vie, mon propre corps, et mes jambes me poussèrent a la rattraper, mes deux bras attrapèrent ses hanche et mon dos se collât au sien, instinctivement ma tête avait trouver sa place au creux de sont coup, laissant ses cheveux frôler mon visage et sa douce odeur si apaisante m'envahir et cette foi ci je ne put réprimer un sanglot de nouveau.


[center]"Non ne part pas.... je te jure que je me souviendrais je te promet."


ma vision se brouillait, j'avais mal, tellement mal, et pourtant mon étreinte se resserra et d'un simple murmure avant quand mes jambes ne lâche de nouveau mon souffle avait percuté sont oreille.

"Gommen...je me souvient maintenant,que le soleil te faisait peur ...Shi..."

_________________

you are my precious baby itoshikute ;
Can't stop thinking of you, kimi dake ;
kokoro no,mannaka ni iru kara
Every day, Every time

Forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shisune Masuda
membres ; we love mickey mouse

■ I'm here since : 28/04/2010
■ My messages : 241


■ Age & nation : ▬ Je suis née en une jolie matinée de Printemps Mah non ! D'étééééééééé au pays du soleil Levant , Comme si que vous saviez pas qu'il s'agisse du Japon y__y . Quand à mon âge j'ai 05 ans d'âge mental et 17 ans sinon : 3
■ Métier : ▬ Mickey Mouse powa Dance ! //sbaff// Chanteuse apprentie pour Disney !
■ Etat Civil : ▬ Céliba' : ' D
■ Top secret : ▬ Je cache toujours des bonbons dans mes poches OxO || J'ai former un groupe de musique avec mes amies appelé Morning Musume au japon


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Ven 4 Juin - 16:16

    « Je ne savait plus quoi ressentir, devrait-je partir et m'en aller ou rester à ses côtés. Faible amitié fragile et inutile pourquoi me fait tu autant de mal. Depuis ce jour, cet instant même ou mes yeux avaient de nouveau croisés le regard faiblard de Keni' ma signification du mot "Amitié " était devenue floue et incompréhensible. Je cherchait au creu de ma mémoire une issue ou plutôt un coin positif qui me permettrait de sortir de cette mauvaise passe et de tourner la page pour recommencer tout à Zéro, mais le problème dans cette histoire c'est qu'une fois la page tourner, je ne pouvait plus revenir vers lui cela ne donnerait plus un grand sens à mon histoire, Kenichi devait en faire parti et je refusait qu'il n'en fasse pas parti même si mes gestes, mes jambes déjà lourdes eurent du mal à avancer vers l'avenir le laissant à l'arrière mon cœur complétement déchirer me supplier de lui jeter juste un dernier regard, me mettant à ses genoux, lui tenant les mains en le suppliant de bien me regardait et de voir en moi la fille qu'il avait connue il y a des années de cela. Je refusait d'être considérer comme la petite gamine que je fût, j'était devenue bien plus, une véritable petit bout de femme, avec des formes , du charisme et une façon de pensée même si celle ci n'était pas toujours très claire et qu'il m'arrivait de faire les plus grosses bêtises du monde, jamais je n'éloignait la raison et le bien être de mon cerveau. Mais ces mots qui font mal, qui font si mal tel que " Je t'aime" ou encore " Nous nous retrouvons" ne résonnaient plus dans le ton neutre et stoïque du beau Kenichi' , un oubli , lui aussi il avait décider de tourner la page et je pense qu'il était mieux ainsi pour tout le monde. Surement avait-il trouver l'amour, le bonheur ailleurs et c'était bon de savoir que malgré cela il pouvait être heureux avec d'autres personnes qu'il pouvait vivre en paix avec lui même sans revoir le passé une seule seconde. Son bonheur, oui, c'était tout ce que je voulait, qu'il soit heureux. Si en pensant à cette simple phrase, ma voix devient brouillée et les larmes me montent aux yeux c'est parce que je m'imaginait déjà faire partie de sa vie, être la pour lui quand il en aura besoin, d'avoir une épaule pour pleurer, des bras ou se nicher, un visage à bisouter avec tendresse et amour, c'était un ange qui était descendu du ciel mais qui un jour avait repris son envol et s'était éloigné de ma propre personne. Je tentait de le rassurer même si ça doit me faire mal , profondément mal, mes yeux aussi humide et brillant comme du cristal ne pouvait s'empêcher de regarder les siens, et même si le mensonge fût sortie de ma bouche, je savait que Kenichi se devait de vivre heureux sans moi. Une larme avait couler mais elle n'était pas parvenue jusqu'au sol aussi froid que mon cœur, elle fût sauver par un contact chaud et apaisant. La main de Keni' sur mon visage de poupée de porcelaine, j'aurai aimer pouvoir frotter ma joue à cette même main, mon coeur qui fesait les 400 coups me l'ordonner mais la raison m'avait prévenue que cela ne ferait que me faire souffrir d'avantage, alors je le laissait faire.... Immobile, sans lui répondre malgré ses compliments, je me retournait donc.

    A contre coeur je fit un pas, puis un autre pour me diriger jusqu'au dortoirs, je ne pouvait plus rien faire, je n'arriverait surement plus à rester dans cette agence si mon regard doit sans cesse croiser celui d'un homme qui m'avait complétement oubliée, une envie soudaine de repartir, au Japon, partir bien loin, retrouver ses couettes chaudes et douillettes que j'aimait tant, les bras d'une mère et d'un père réconfortant. Je ne les avaient pas écoutés et j'en avait fait qu'à ma tête, il s'inquiétait pour moi et ne voulait que mon coeur, mais encore une fois ils m'avaient laisser partir à contre coeur. Il faut toujours écouter ses parents car même si nous sommes contre leurs décisions, il s'avère que celles ci sont les meilleurs à prendre. Si je ne serait pas venu à la Disney Agency alors je n'aurait plus revu Kenichi et je n'aurait pas autant souffert en le voyant presque "Amnésique" face à moi celle qu'il avait longtemps chéri et protéger comme une bénédiction du paradis. Dans un autre sens si je ne serait plus revenu ici alors je n'aurait pas pût le voir grandir, et le voir aussi mignon, mon regard l'avait observer et il fallait dire qu'avec ce charisme et cette présence de nombreuses filles devaient lui courir après, qu'il en soit ainsi, très bien... Heureuse de pouvoir le revoir, et même si il m'avait serrer contre lui sans me connaître, ce fût le plus beau jour de ma vie,triste mais beau.... Mes yeux s'écarquillaient .... Je fût un instant perdue dans mes réflexions mais quelque chose m'en fit sortir sans que je ne demande quoi que ce soit ni que j'expose mon point de vue à l'oral. Deux mains bien masculines vinrent m'attraper au passage, frôlant pour ensuite serrer mes hanches, je n'osait dire quoi que ce soit mes joues prirent une teinte rosée et mes yeux aussi sombres que obscures restèrent un long moment grand ouvert. Un long frisson me parcourut le long de la colonne vertébrale tandis que je baissait la tête, gênée mais à la fois surprise.

    « ... »

    Je sentit le visage du garçon venir se nicher au creu de mon cou, je pouvait sentir sa respiration sur celui ci , c'était agréable mais à la fois marrant, cette sensation de bien être mais à la fois nostalgique me rappeler l'un de mes vilains point faible qui était justement les chatouilles au niveau du coup, il suffisait de me souffler sur celui ci que je me recroqueviller sur moi même en riant, sauf que cette fois, ce fût une sensation autre, et un énorme noeud vint se nouer dans mon estomac....

    « Non ne part pas.... je te jure que je me souviendrais je te promet. »

    "Je me souviendrait" donc mes pensées et autres réflexions se révélaient être exactes, il avait complétement oublier tout ce qui s'était passer dans le passé, il était reparti à zéro et ne parvenait même plus à se souvenir de moi, je ne sais pas si il faut que je soit en colère ou triste, prendre pitié de lui ou le détesté à vie, pourquoi m'avoir rattraper si j'était redevenu la gamine qui n'a aucune importance à ses yeux, il avait pût le faire sur une autre fille ce même geste, une autre qu'il ne connaissait pas étant donné que ce fût le cas pour moi. Répugnée j'aurai aimer me défaire de son emprise et repartir d'un air neutre mais son étreinte était si agréable que je bougeait pas un muscle. Mon dos était venu se coller contre son torse musclé, une frêle et fragile personne contre un homme à la carrure imposante qui savait tenir une femme près de lui. Je ne pouvait pas... Il s'agissait de Kenichi se n'était pas comme ci qu'il fût un autre homme, Keni' était le garçon que j'avait aimer depuis des années, il était le garçon plus âgé dont toutes les filles raffole, il était un modèle un idéaliste masculin et moi les joues rouges, les yeux remplies d'étoile je le regardait émerveiller , à l'époque je devait avoir ... hum... 4-5 ans il était beaucoup plus âgé mais bien qu'il le fût à cet âge la je tombait amoureuse de lui. Dès que je le voyait arriver chez moi , dans ma petite demeure je m'abonnait au passe temps du " Hurlage de prénom" .. " KENIIII SEMPAI !! " et venait directement me nicher dans ses bras humant son odeur délicieuse. Oui à cet âge la j'était amoureuse de lui, il était mon modèle, une personne respectable à qui j'aimait confier mes secrets et tout autre.... Du passé....disparaissant comme de la poussière ou du sable que le vent emporterait loin de son désert. Le souffle de Kenichi se fit plus fort tandis que je sentait que ses lèvres se rapprochait de mon oreille dans un murmure il prononça délicatement:

    «Gommen...je me souvient maintenant,que le soleil te faisait peur ...Shi...»

    Je poussa un petit cri étouffé de surprise et releva net la tête à l'entente de cette phrase, et de ce pseudo de ce surnom " Shi"... Il s'était souvenu de mon prénom, Kenichi s'amusait-il avec moi, pourquoi,comment, tout s'embrouilla de nouveau et de nombreux frissons de nouveau vinrent se déposer tout le long de mon corps. Je n'eut pas vraiment le temps de réaliser ce qui venait de se produire, car je sentait déja que l'étreinte de Keni' se fit plus basse, comme si qu'il tomber, ou redevint le petit garçon que je connaissait, ses jambes le laissèrent tomber m'emportant par la même occasion. Son étreinte était si puissante que je bascula au sol avec lui, de nouveau je poussait un cri un peu plus haut, il vint s'étaler au sol et moi sur lui écarquilla les yeux de nouveau, gênée par cette position. Mon visage s'était approcher du sien et mes yeux étaient rivaient sur les siens, de nouveau je revit le passé en lui comme si que rien n'avait changer durant toute ses années , j'était redevenu la petite fille de 4 ans et encore une fois, il venait de me sauver d'une chute grâve , une protection, venait-il de me protéger. Je ne m'était pas étalé sur le sol froid et dur mais sur lui, c'était lui qui s'était pris cela pour moi ? ... Mes paumettes devinrent aussi roses qu'une petit cochon , oui j'était redevenue la petite Shisune d'avant... Je restait sur lui sans rien faire , sans rien dire, paralysée seule de ma bouche sortit ces simples mots, d'un ton doux et enfantin.

    « Kenichi- .. Sempai... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kenichi Y .Ishida
admins; Kon kon

■ I'm here since : 14/02/2010
■ My messages : 402


■ Age & nation : AGE : 23
DATE DE NAISSANCE : 16/10/1986
NATIONALITÉ : Japonais
■ Métier : Disney Dance. Agence Disney Agency
■ Etat Civil : célibataire


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Ven 4 Juin - 17:29

elle s'était brusquement crispé à mes mots, pourquoi, il me semblait pourtant que c'est ce qu'elle désirait non, que je me souvienne, que je revoit en cette jeune femme , si jolie, l'enfant que j'avais tellement aimé avant.
Ce modèle de joie de vivre qui me faisait même oublié l'enfer que je vivait étant enfant.
Je me rappelle encore la foi, ou de sa petite vois enjoué elle m'avait murmuré.
ne Kenii... pourquoi tu ne vas pas à l'école?
je me rappelle lui avoir sourit gentiment
tu sais Shi', certains enfants préfère apprendre avec leurs parents
oui mais Kenii, tu n'as pas d'amis...
je l'avais regarder d'un air triste, bien sur que je ne faisait pas partit de ces enfant qui "préférait" ne pas aller à l'école, seulement mon état de santé ne me le permettait pas, j'étais souvent obligé d'aller à l'hôpital pendant plusieurs heures et parfois même je devait resté plusieurs semaine à l'hôpital.
J'avais souvent rêver que Shi vienne me tenir compagnie, parce que même à l'hôpital,je n'avais pas d'ami, il n'y avait que peu d'enfant dans le service ou j'étais, et la seul amie que j'avais ici était l'infirmière avec qui je discutait beaucoup.
On avait longuement discuté de toi petite shi, parce que je lui avait dit que j'aurais aimé que tu vienne me voir, et je me rappelle tellement bien ce qu'elle m'avait répondu

tu sais petit bonhomme, tu voit comment cette maladie t'as voler ton innocence, tu voit a quel point tu semble fort et courageux mais aussi mature, tu n'aimerais pas que cette petite grandisse trop vite n'est ce pas, car tu est certainement pour elle plus qu'un simple garçon ordinaire, ne la brise pas comme toi tu es brisé, continu de lui cacher ton secret pour ne pas qu'elle te voit différemment.

je t'avais alors regardé avec des grand yeux ce jour la ou tu m'avais dit que je n'avait pas d'ami, puis gentiment j'étais vennu te chatouiller avec de te regarder avec le plus beau mais à la foi le plus triste des sourire que tu n'es pu voir de ta vie.


Bien -sur que si je t'es toi, c'est bien suffisant comme ami!


.................................................

« Kenichi- .. Sempai... ? »

je ne comprenais plus rien à ce qui venait de ce passé, il y'a une minute j'étais là à la serrer contre moi, et voilà qu'a l'instant je me retrouvait par terre, alors qu'a dessus de moi, un paire d'œil sombre comme la nuit ma fixait, et qu'une voie cristalline et enfantine résonnait à mes oreille.
Mon corps, fiévreux et faible tremblait sous elle alors qu'une nouvelle crise s'emparait de nouveau de moi, et pourtant un rire, aussi cristallin qu'unique, se frayait un chemin au creux de mes lèvres, j'avais envie de rire, rire comme si c'était la dernière fois.
C'était tellement bizarre, j'étais heureux et pourtant j'avais si mal. J'avais envie de rire, je riait, pourtant tout mon corps tremblait, mon front était d'une chaleur à en faire fond l'Antarctique, autour de moi, tout tournait, les son semblait lointain et des taches brunes emplissait ma vu alors que je cherchait les yeux de shi du regard comme pour y trouver une bouée,un secours, mais je ne la voyais déjà plus et mon rire s'effaçât alors que ma voie me semblait a un millier de kilo mettre de moi, je fermait les yeux doucement.

Gommen, de ne pas te l'avoir dit plus tôt, je voulais que tu reste aussi longtemps que possible cette petite fille naïve...
tu voudrais que je face quoi de mes ailes si toi tu ne peut plus voler.
Tu sais shi' sa change rien, c'est toujours toi mon ami...


Les paroles de Ken semblait n'avoir ni queux ni tête, pourtant il espérait qu'elle le comprenne, parce qu'il n'avait plus la force de resté éveiller à cette instant.

Ne le dit à personne...ce sera un secret, comme avant.


Il sombrât à cet instant, espérant que Shi avait comprit, qu'il ne voulait pas être encore une fois emmener à l'hôpital, qu'il ne voulait pas se réveiller seul face à des murs blanc comme lorsqu'il était enfant, qu'il ne voulait pas qu'on sache qu'il allait de mal en pire, qu'il ne voulait inquiété personne, mais qu'il ne savait plus faire face seul et qu'il lui demandait sont aide.

_________________

you are my precious baby itoshikute ;
Can't stop thinking of you, kimi dake ;
kokoro no,mannaka ni iru kara
Every day, Every time

Forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shisune Masuda
membres ; we love mickey mouse

■ I'm here since : 28/04/2010
■ My messages : 241


■ Age & nation : ▬ Je suis née en une jolie matinée de Printemps Mah non ! D'étééééééééé au pays du soleil Levant , Comme si que vous saviez pas qu'il s'agisse du Japon y__y . Quand à mon âge j'ai 05 ans d'âge mental et 17 ans sinon : 3
■ Métier : ▬ Mickey Mouse powa Dance ! //sbaff// Chanteuse apprentie pour Disney !
■ Etat Civil : ▬ Céliba' : ' D
■ Top secret : ▬ Je cache toujours des bonbons dans mes poches OxO || J'ai former un groupe de musique avec mes amies appelé Morning Musume au japon


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   Lun 7 Juin - 23:58

« Petite princesse toi aussi un jour pourra voler...
Petite princesse qui aborde un large sourire...
Petite princesse toi aussi un jour tu pourra tomber...
Petite princesse est sur le point de mourir... ♥️

-Shisune-

    • « C'est comme l'insouciance qui se transforme en conscience, comme le mensonge qui devient réalité, comme la joie qui laisse place à la douleur, tout peut basculer un moment ou un autre, la vie est faîtes de haut et de bas et c'est ainsi que l'ont doit la vivre, on ne peut pas se plaindre , cruelle destinée au lourd passé. Ah qu'elle était belle la vie, la vrai de l'inconscience et de l'enfance ou l'ont passé la plupart de notre temps à rêver et voir les choses d'une autre manière, les yeux émerveillées et remplis d'étoiles, on auraient juste aimer que cela dure un peu plus, mais tôt ou tard, le réel vient nous hanter, nous pourchasser et le rêve devient cauchemars, tant que l'on est enfant on se sent immunisé face à n'importe qu'elle menace, mais c'est à l'âge adulte qu'on comprend que notre vie se résume à survivre , à s'enfuir de la puissante faucheuse qui nous menace chaque jours. C'est en grandissant que l'on aimerait retourner en enfance et certains de nos comportements le prouve d'ailleurs, pour ma part je pense que c'est cela qui fait que certaines fois je peux paraître très gamine, puérile, c'est la peur d'affronter le monde des adultes, la peur de voir mon petit monde réduit en néant, et c'est pour cela que Kenichi existait , il était devenu le roi de mon monde et le préservait précieusement, sans lui , mon univers bascule seulement je ne sait pas ce qui vient d'arriver à l'instant même, Keni' , l'ange de mes pensées, celui qui régnait en maître sur mon monde s'était soudainement éteint. Son corps aussi fragile que du verre était venu s'écrouler au sol, il m'avait protéger mais s'était lui même mis en péril, Keni' n'allait pas bien, il transpirait, suait de partout, je passa délicatement ma main sur son front, il était aussi brulant qu'une flamme ravivée. Kenichi' commençait doucement à tomber dans la folie la plus totale, il ne répondait presque à plus rien, un rire presque nerveux se fit retentir, ses yeux se rabaissaient au fur et à mesure, sa respiration était saccadée, il respirait longuement et rapidement, son coeur était si perceptible que même le plus grand des abrutis l'aurait entendu à des kilomètres. Les larmes vinrent se nicher dans ma gorge puis finirent par couler de mes prunelles. Keni' était malade...Mon ange le plus précieux venait de perdre ses aîles est s'était brutalement ramasser par terre, l'ange devient un petit oisillon fragile à préserver et protéger. Je ne savait que faire, quoi dire... J'était à la fois effrayée et choquée par la vision de mon protecteur sous la maladie.

    « Gommen, de ne pas te l'avoir dit plus tôt, je voulais que tu reste aussi longtemps que possible cette petite fille naïve...
    tu voudrais que je face quoi de mes ailes si toi tu ne peut plus voler.
    Tu sais shi' sa change rien, c'est toujours toi mon ami...»

    En l'écoutant parler malgré sa fatigue musculaire intense, je me remit à pleurer, mon coeur lui aussi s'était mis à battre rapidement, j'avais peur de le perdre qu'il me glisse de nouveau entre les doigts, de le voir mourir sans rien faire, être la à le regarder sans lui venir en aide. Ma voix tremblée, je ne parlait plus je lui hurlait dessus, avec de l'émotion et de la peine.

    « Bakaa! Dôshite?! Pourquoi tu ne m'a rien dit ?! Néé Kenichi'-Sempai !!»

    Ce n'était pas contre lui, c'était la panique qui venait de parler,toujours cette même peur. Ma naivetée finirait par me tuer, il voulait que je continue à l'être toute ma vie, mais c'était impossible, je ne pouvait pas l'être, il fallait un jour tôt ou tard que je grandisse et que j'apprend des choses, que je lâche mon univers, cette étape devait être douce cependant, sauf que la tout venait de tomber d'un seul coup, pas que mon monde, Kenichi aussi , il l'avait emporter avec lui et avant même que je ne puisse dire quoi que ce soit celui ci ferma les yeux pour sombrer dans l'inconscience. Je me mit à hurler son prénom en tremblant, puis posa ma tête sur son torse fermant les yeux. L'avait-je perdu...les larmes coulaient, la tristesse vint brouiller la raison, je ne savait pas quoi faire, j'avait peur, effrayée jusqu'au bout, jusqu'à ce que j'entende quelques battements irréguliers, provenant de sa poitrine. Le coeur de Keni' sempai, sa vie et son existence. Plusieurs images du passé me vinrent en tête, le sourire de mon ange, ses chatouilles et son rire, sa façon d'être et de parler...j'ouvrit les yeux. Non! Je refusait qu'il meurt, refusait quoi que ce soit. Je pris un air déterminé au visage et me décalla de lui.

    « Un secret... hein?...»

    Je sentit comme une force dévastatrice intérieur m'envahir. Comme quelque chose qui me disait " Tu en as assez d'être un fardeau?! Fait quelque chose", une envie protectrice, il avait tant fait pour moi et moi en échange je n'avait rien fait.C'était à mon tour il était de mon devoir de sauver mon ange, si je voulait récupérer mon monde et ma vie il fallait que j'aide Kenichi à se sortir de la, je me refusait l'idée de le perdre, il en était hors de questions, il était toute ma vie. Doucement, je prit son bras et le posa derrière mon coup, je fût soulagé de voir que Keni' ne soit pas une personne obèse ou hyper lourde même si le soulever et le maintenir était quelque chose de quasi impossible. J'était parvenu à le soulever et d'avancer quelques pas avec lui, je sentait mes bras se plaignant de douleurs atroces, des courbatures, j'avait mal surtout de supporter un tel poids sur d'aussi frêles épaules, mais mon coeur et mon cerveau se concentrait essentiellement sur le bien être de Keni', je fût contente de savoir que mon dortoir n'était pas très loin. Un secret... il était hors de question que je l'amène à l'infirmerie , Keni' m'en voudrait , je ne connaissait pas l'endroit ou il résidait, donc j'avait décider de le ramener dans mon dortoir pour qu'il puisse se reposer tranquillement et reprendre ses esprits, j'espérait de tout coeur que personne ne me voit dans les parages, mais vu l'heure il était impossible que certaines personnes trainent, surtout qu'il s'agisse du couvre feu. Lentement mais surement je me dirigea donc à l'endroit ou je pourrait prendre soin de mon petit ange blessé, Keni' Ne t'inquiète pas , c'est moi qui finirait par te redonner tes ailes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: { Wonderland ... } [Pv: Kenichi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

{ Wonderland ... } [Pv: Kenichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DISNEY AGENCY :: • DISNEY AGENCY • :: Rez de chaussée :: Hall d'entrée-