AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 La folie (Kenzou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Estelle L. Baia
admins; bycicle bye bycicle

■ I'm here since : 22/01/2010
■ My messages : 1046


■ Age & nation : Américaine, 21 ans
■ Métier : I'm a Mickey Mouse in Disney Agency

■ Etat Civil : With the best japonese in the world <3
■ Top secret : Mini-Kenzou et Mini-Stella en route, ce ne sera pas longtemps un secret


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: La folie (Kenzou)   Mer 7 Avr - 19:34

La décision d'Estelle était prise depuis deux jours elle allait partir au Japon récupérer son Kenzou. Elle était en colère contre lui pour ne pas lui avoir donné de nouvelles depuis son départ il y a presque deux mois mais en même temps elle avait tellement besoin de lui, de ses bras et de sa présence qu'elle ne pouvait plus faire autrement sinon la jeune femme allait sombré dans une vraie dépression. Il n'était encore donc pas trop tard pour qu'elle se reprenne en main mais le seul moyen pour elle c'était d'être avec Ken. Ses amis avaient beau lui dire qu'il ne fallait pas qu'elle se morfonde comme ça c'était plus fort qu'elle, elle avait fait totalement confiance à Ken, elle qui avait du mal à s'attacher à un seul homme. Elle lui avait tout donné s'abandonnant complètement à lui car elle savait qu'elle pouvait avoir totalement confiance en sa personne se connaissant depuis près de 3 ans maintenant. Et pourtant même lui l'avait déçu en la laissant derrière lui prétextant une opération apparemment bidon puisque deux jours auparavant elle l'avait vu déambulé sur une chaine de télévision Japonaise chez Max. Bien sûr n'ayant aucune nouvelle de lui elle pensait qu'il s'était moqué d'elle malgré la version contraire de Max. Car Max était au courant de la carrière de Ken au Japon et elle avait eu des nouvelles toutes les semaines contrairement à Estelle. La jeune femme n'avait donc pas réussi à croire Max quand elle lui avait dit qu'il était également parti pour son opération mais que c'était un pur hasard qu'il ait recommencé à chanter là bas, son agence l'ayant appelé en apprenant son retour. Les deux meilleures amies s'étaient d'ailleurs engueulées violemment ce jour là. Ce fut la raison qui fit qu'Estelle voulait partir chercher son meilleur ami, car s'ils n'étaient plus ensemble pour Ken contrairement à ce qu'Estelle pensait, il était toujours son meilleur ami et pour elle ça ne changerait pas. En espérant qu'il n'ait pas décidé de bannir totalement leur amitié de sa vie.

Non c'était impossible qu'il l'ait déjà banni de sa vie, il lui avait chanté une chanson devant tout le Japon, sa chanson, écrite pour elle. C'était la deuxième raison qui faisait qu'Estelle avait fait ses valises après sa visite à Max et réservé son billet pour le Japon pour un vol deux jours plus tard. Il ne l'avait sans doute pas totalement oublié mais maintenant pour éviter de passer sa colère sur Max elle devait vraiment aller le retrouver. En parlant de Max, elle l'avait appelé déjà 50 fois depuis trois jours alors que pendant plus d'un mois elles ne s'étaient presque pas croisées. Mais rien ne la ferait changer d'avis, inutile de la retenir elle partirait. Elle avait emporté avec elle une valise seulement avec le stricte minimum de toute façon elle le ramènerait avec elle. De toute façon elle était dans l'avion et elle en avait pour quelques heures et rien ne la ferait changer d'avis. Le vol se passa parfaitement bien mais le cœur de la jeune femme était serrée, elle avait tellement hâte de pouvoir le serrer dans ses bras. Bon elle ne savait pas encore comment elle allait s'y retrouver dans l'aéroport au milieu de tous ces japonais mais elle ferait le maximum pour le retrouver, s'il fallait elle irait voir sa famille. C'était un peu impoli de débarquer comme ça mais elle n'avait pas vraiment le choix.

Enfin Tokyo il était temps. Le décalage horaire commençait à se faire sentir mais pas le temps de traîner elle devait le retrouver. Elle alla récupérer ses bagages tout en écoutant son téléphone et les messages de sa meilleure amie. Une dizaine au moins lui disant qu'elle ferait mieux de rester là, qu'elle faisait une grosse erreur car il finirait par revenir mais elle n'y croyait pas vraiment. Puis les messages suivants attirèrent vraiment son attention et elle lâcha sa valise.


Citation :
Estelle c'est encore Max, Ken vient d'arriver à la maison il te cherche, mais qu'est ce qu'il t'as pris de partir comme ça c'est vraiment n'importe quoi au lieu d'attendre, t'es vraiment inconsciente. Il m'a dit qu'il t'avais donné des nouvelles mais que tu n'as jamais répondu, évidemment tu as changé de téléphone imbécile.

-J'y crois pas.

Et Max n'avait pas menti car Estelle avait entendu Ken parler derrière disant qu'il repartait immédiatement pour le Japon qu'elle devait l'attendre ici à l'aéroport. Elle chercha à la joindre de nouveau mais son téléphone ne fonctionnait pas, pas moyen de joindre les Etats Unis. Message suivant:

Citation :
On est à l'aéroport Estelle attend le s'il te plait, son petit frère t'attends là bas il t'accueillera à ton arrivée.

Ai serait là? Mais elle ne l'avait pas vu, elle avait pourtant vu des centaines de photos de la famille de Ken mais personne à son arrivée pour l'accueillir. Avec ce décalage horaire tout était embrouillé et Estelle se mit alors à courir à travers l'aéroport à la recherche du petit frère de Ken mais impossible de le trouver et au moment où elle se trouvait à la porte d'embarquement d'où elle était arrivée elle se rendit compte qu'un vent de panique secouait l'aéroport.

Citation :
Stella c'est encore Max dit moi que tu vas bien s'il te plait, je n'arrive pas à te joindre ni Ken qui doit être dans l'avion j'espère. Il y a eu un accident sur l'un des trois vols du jour entre Los angeles et Tokyo et je n'arrive à joindre aucun de vous deux...Stella je t'en pris.

C'était le dernier message de Max et elle l'entendait, elle était en larmes pensant qu'il lui était arrivé quelque chose et dire qu'elle n'arrivait pas à la joindre. Les larmes d'Estelle coulèrent alors automatiquement, un crash d'avion entre L.A et Tokyo sur l'un des trois vols du jour, mon dieu mais qu'est ce qu'elle avait pas fait. Il n'y avait qu'une chance sur deux que Ken s'en soit sorti. Avec ses caprices et son égoïsme elle avait peut être tout gâché. Peut être que Ken avait eu un accident et l'avait déjà abandonné. Non c'était elle qui l'avait abandonné, elle avait vraiment tout gâché. Le vent de panique était de plus en plus fort, les infos japonaises parlaient apparemment déjà de ce crash, elle ne comprenait pas un mot à ce qu'il se disait à la télé mais elle avait saisi l'essentiel. Un avion avait disparu, des familles entières étaient là dans l'espoir que ce ne soit pas leur membre qui étaient à bord de cette avion tout comme Estelle. Elle s'éloigna de la porte d'embarquement en larmes déambulant dans les allées de l'aéroport attendant désespérément l'arrivée du second avion en provenance de Los angeles et maintenant elle n'avait plus qu'à prier pour qu'il soit dedans. Mais pourquoi personne n'avait de nouvelles, Estelle avait demandé à tous les agents de l'aéroport et personne ne pouvait la renseigner. Elle alla alors s'enfermer dans les toilettes les plus proches pour laisser échapper toutes ses larmes. Elle avait par contre complètement oublié Max mais pour le moment elle n'avait pas la tête à l'appeler elle était juste là en train de prier. Elle ne ressortit qu'une fois calmée, bien que c'était dur d'être calme avec cette longue attente et alla se chercher un café avant de recommencer à arpenter toutes les allées de l'aéroport.

-Ken je t'en supplie tu ne peux pas me faire ça, c'est moi qui ait été idiote, je t'en pris...

_________________
Vote for us nowwww



*Toi viens avec moi j'ai tant besoin de toi
Laisse moi, laisse moi te serrer contre moi*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disney-agency.forumactif.org/demandes-de-topics-f127/with-me-stella-s-topics-t475.htm http://disney-agency.forumactif.org/relations-f11/stellina-relationship-t354.htm#7026 http://disney-agency.forumactif.org/casting-cie-f2/hey-sexy-girl-t350.htm
avatar

Kenichi Y .Ishida
admins; Kon kon

■ I'm here since : 14/02/2010
■ My messages : 402


■ Age & nation : AGE : 23
DATE DE NAISSANCE : 16/10/1986
NATIONALITÉ : Japonais
■ Métier : Disney Dance. Agence Disney Agency
■ Etat Civil : célibataire


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: La folie (Kenzou)   Jeu 8 Avr - 16:24

La journée avait pourtant bien commencer, du moins c’est ce qu’il croyait. Il allait enfin pouvoir rentré chez lui, dans sont petit appartement aux États unis, retrouvé les gens qu’il aimait et retrouvé un peu de calme quelque temps avant de certainement danser de nouveau pour le Disney agency.
Le paysage défilait à travers la vitre du train dans lequel il avait embarqué se matin même, reliant sont petit village à Tokyo.
Ken avait la gorge serré a l’idée de revoir Estelle et pourtant il brulait d’impatience, quand bien même elle lui en voudrait, rien que de pouvoir l’apercevoir, illuminerais ça journée.
Il ne croyait pas si bien dire, après avoir traversé le ciel pendant de longue heure, Ken posât enfin le pied sur sont doux continent ; rien à voir avec le japon, mais Ken s’y sentait chez lui.
Après avoir rapidement récupéré ces valise et envoyer un petit message a sont frère pour l’assuré de sont arrivé, il sauta dans le premier taxi et prit la direction de sont appartement mais fut surprit de n’y trouvé personne, Estelle et Kao semblait avoir déserté les lieu, un boite de céréale jonchait encore la table de la salle à manger, la pluie battait sur les volets fermer de la chambre de sa blondinette, et Ken se surprit à s’allongé quelques instant sur le lit de la demoiselle, emplissant ses narines de sont parfum enivrant.
Il lui fallut quelques longues minutes afin de revenir à la réalité, Estelle et lui n’était plus ensemble, mais quand bien même, elle restait sa meilleure amie et bien plus encore au fond de son petit kokoro.
Ken prit appuie sur ces béquille, se releva et filât chez maxime, si quelqu’un devait savoir ou était Estelle, s’était bien elle, après tout, toutes les deux étaient les meilleures amies du monde, quand bien même un certain nombres d’années les séparaient.

Ken mit environs 1 heure à atteindre la résidence de la jeune et jolie blondinette, il était a bout de souffle quand il s’était acharnée sur la sonnette, les secondes lui semblait être des heures, et ce fut 1OO fois pire que Max lui avouât qu’ Estelle était dans l’avion pour le japon .
Le sang de Ken n’avait fait qu’un tours dans sa poitrine, et il avait été obligé de se tenir a l’encadrement de la table pour ne pas défaillir.
Ken n’en croyait pas ces oreilles, il venait de passer plusieurs heures dans un avion pour la rejoindre, et voilà qu’elle avait eux la même idée que lui, pourtant il lui avait envoyer tellement de fois de ces nouvelles, lui avait dit qu’il rentrait, il lui avait même donné l’heure de sont arrivé, pourtant il ne l’avais jamais vu à l’aéroport, il pensait alors qu’elle ne voulait plus le voir.
En ni une ni deux, Max l’avait attrapé par les épaules et assis sur le canapé, Ken était blanc comme un cachet d’aspirine, il était totalement épuisé mais tant pis, il avait déjà prit sa décision, il ne pouvait pas la laisser là-bas alors qu’elle avait fait tout ce chemin tout simplement pour le voir.
Alors que Max était entrain d’appeler Estelle, Ken se relevât brusquement.


Qu’elle reste à l’aéroport, je prend le premiers avion !


Ken avait immédiatement appeler sont petit frère pour qu’il aille accueillir Estelle à l’aéroport, puis Max l’emmenât le plus vite possible à l’aéroport, cela irait plus vite que de prendre de nouveau le train.
Ken ne disait pas un mot, se contentant de fixer le paysage au travers de la vitre, regardant tombé les goute de pluie sur le paysage apocalyptique.


..................................................................................................................................................................

les nuages voletait sous ses yeux derrière le petit hublot de l'appareil, ken avait toujours détesté les avions, aller savoir pourquoi, mais passé du temps assis sur sont siège avec pour seule distraction le nuages, et le ronflement des autres passagers, pourtant cette fois ci , il aurait donné n'importe quoi pour monté dans l'avion d'avant, mais celui ci était archi complet, il patientât donc quelques heure à l'aéroport, tapant nerveusement du pied, la boule au ventre.
Le temps passait au compte goute, mais finalement, a force de patience et de conviction, ken montât dans l'avion suivant, épuisé, il s'endormit durant tout le voyage.
Puis il pausât de nouveau le pied sur l'aéroport de tokyo, Ai se trouvait face a lui devant le terminal, mais sa mine grisé n'indiquait rien de bon, et l'agitation de l'aéroport percutât Ken de plein fouet.
Alors qu'on lui percutât l'épaule, Ken se laissât tombé à genoux , il avait bien vite comprit ce qui se passait devant lui; si Estelle n'était pas avec sont jeune frère, si celui ci lui pressait l'épaule de toute ces force, pausant sur lui un regard inquiet, alors cela voulait dire que....

Dis moi que tu te fou de moi.... si c'est une blague, elle manque de gout
.

Ce défendre de la douleur par les mots, c'était tout ce dont il était capable à l'instant, le temps s'était arrêter, depuis combien de temps était il ici, agenouillé alors que sont frère le serrai contre lui.


_________________

you are my precious baby itoshikute ;
Can't stop thinking of you, kimi dake ;
kokoro no,mannaka ni iru kara
Every day, Every time

Forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Estelle L. Baia
admins; bycicle bye bycicle

■ I'm here since : 22/01/2010
■ My messages : 1046


■ Age & nation : Américaine, 21 ans
■ Métier : I'm a Mickey Mouse in Disney Agency

■ Etat Civil : With the best japonese in the world <3
■ Top secret : Mini-Kenzou et Mini-Stella en route, ce ne sera pas longtemps un secret


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: La folie (Kenzou)   Ven 9 Avr - 3:42

Raaa et pourquoi son maudit téléphone ne marche pas ici, aucun moyen de joindre quelqu'un. Bon il lui fallait à tout prix une cabine pour appeler Max. Une fois qu'elle en eut trouvé une elle essaya d'abord de joindre Ken sur son téléphone mais rien, aucun signal elle tombait immédiatement sur la messagerie ce qui lui laissait présager le pire bien évidemment. Estelle réessaya plusieurs fois évidemment avant d'abandonner. Elle était toujours en larmes et personnes avec elle pour la soutenir. Quelle connerie elle avait pas fait de partir comme ça sur un coup de tête. C'était une chose que Maxime allait sans doute pas tarder à lui reprocher une fois qu'elle l'aurait au téléphone et quand elle rentrerait. Bon composition du numéro. La jeune femme mit d'ailleurs plusieurs minutes à lui répondre et en entendant sa voix complètement paniquée elle comprit que Max était aussi bouleversé qu'elle. En même temps elle avait mis plusieurs heures après son arrivée à la rappeler étant trop bouleversé par la nouvelle du crash d'un des deux avions qui reliait Los Angeles à Tokyo. Et Ken qui devait être dans un de ces avions et au courant de rien. Pourvu qu'il soit encore dans l'avion qui va arriver.

-Max c'est moi...je...oui ça va moi je ... suis à Tokyo. Max arrête de crier. Oui je sais que Ken... est dans l'avion arrête d'en parler s'il te plaît j'ai tellement peur.. et je n'arrive pas à le joindre non plus. Mon dieu quelle idiote j'ai été. Désolée d'être partie comme ça. Je sais que j'aurais dû l'attendre. D'accord appelle le....Non je n'arrive pas le joindre mon téléphone ne fonctionne pas...Max...arrête de pleurer...je vais le retrouver il ne peut pas nous faire ça...Je te rappelle tout à l'heure.

Pfiouuu ça avait été la conversation la plus difficile qu'elle n'avait jamais eu, deux pleurnicheuses en puissance ça ne faisait pas bon ménage et ne donnait pas une conversation téléphonique très claire. Stella se dit qu'elle devrait peut être appelé sa famille pour les rassurer car elle était partie depuis un moment, enfin elle avait perdu toute notion du temps avec le décalage horaire et n'avait pas dormi depuis plusieurs heures et cela elle commençait à le sentir mais de toute façon elle ne pourrait jamais dormir. Et puis de toute façon ce n'était pas vraiment utile. Que pouvait-elle bien faire maintenant? Elle retourna prendre un autre café essuyant ses larmes. Tout le monde la regardait bizarrement, qui était cette petite étrangère au milieu de ces fourmis japonaises. C'est vrai qu'on aurait pu croire qu'elle était perdue et que ça la faisait pleurer. D'ailleurs plusieurs personnes vinrent l'accoster mais ne parlant pas un mot de cette langue elle envoya la moitié balader.Toujours assise dans un hall d'attente elle regardait la télévision allumée sur une chaîne d'information et un bateau avait déjà découvert les morceaux de l'avion qui s'était crashé en plein milieu de l'océan pacifique. Stella balança son téléphone à terre de rage et le laissa giser au milieu des passants sans rien faire avant de se rendre compte que celui-ci avait sonné et s'était allumé. Encore un message. Maxime avait essayé de la joindre

Citation :
Stella je ne sais plus quoi faire je n'arrive pas à le joindre, rappelle moi vite.

Et il s'était déjà passé plus d'une heure depuis leur dernier coup de fil et toujours pas de nouvelle sur la liste des passages qui étaient à bord de l'avion. Non mais c'était quoi se travaille. Ils attendaient quoi, que chaque famille face une dépression ou quoi.

-Le vol 318 en provenance de Los Angeles débarquera porte C

Porte C, porte C. Évidemment c'était à l'autre bout de l'aéroport et encore elle n'avait pas bien compris juste Los Angeles et C, mais ces japonais avaient la manie de mâcher leur mot donc évidemment elle ne pouvait pas en être sûr mais ça ne l'empêcha pas de se mettre à courir à travers les couloirs, heureusement qu'elle avait eu la bonne idée de mettre des bottes plates pour une fois. En même temps elle était partie tellement vite de Los Angeles qu'elle n'avait même pas regardé les vêtements qu'elle avait mis sur elle. La voilà porte C mais rien et personne. Bon ce n'était pas là, pas de soucis s'il le fallait elle ferait tout l'aéroport, il lui suffisait de chercher la porte où tout le monde s'agitait ce n'était pas plus dur que cela!!

Pourquoi fallait-il que tous ces Japonais se ressemblent. La jeune femme avait arrêté toutes les personnes qui ressemblaient de près ou de loin à son chéri. Qu'est ce qu'elle aurait aimé le serrer dans ses bras maintenant. Si au moins elle pouvait trouver le frère de Ken et qu'il la rassure. Mais après tout il ne devait pas en savoir plus qu'elle. Ah le pauvre il devait avoir une sacrée frayeur il devait venir la chercher ici et elle n'avait plus donner signe de vie il devait être deux fois plus inquiets. Leur première rencontre n'allait pas être banale, première dispute sans doute, bon elle sera due à la colère et s'il était arrivé quelque chose à Ken la dispute serait de courte durée.

Après plus de 15 minutes de courses dans tout l'aéroport Stella s'arrêta complètement épuisée. Dire qu'elle n'avait toujours pas trouvé la porte de débarquement de ce maudit vol. C'est à se moment là que tout ce qu'elle avait vécu avec Ken lui passa devant les yeux, leur rencontre, leurs délires, leur longue colocation, leur déclaration, leur première fois et leurs disputes, la pire des choses. Estelle avait de nouveau les yeux embués et c'est à ce moment là qu'elle les aperçut tous les deux dans les bras l'un de l'autre. Impossible elle devait rêver. Elle n'avait pas perdu espoir mais c'était impossible qu'il soit enfin en face de lui après tout ce temps et la frayeur de ces dernières heures après son allée retour ici et son vol à elle. Elle s'avança en s'essuyant les yeux qui devaient être noir avec son maquillage et rouge car elle n'avait cessé de pleurer depuis son arrivée à Tokyo et s'arrêta à quelques mètres d'eux ne sachant pas quoi faire. Elle devait peut être les laisser car à cause d'elle Ai avait failli perdre son grand frère. La jeune femme voulut s'en retourner et attendre plus loin pour ne pas les déranger et en plus son cœur allait sans doute bientôt sortir de sa poitrine avec toutes ces émotions.


Ai: STELLA-CHAN

Ce n'était pas une voix qu'elle connaissait mais cela ne pouvait être adressé qu'à elle forcément. Elle se retourna essayant de garder son calme mais impossible d'empêcher son petit kokoro d'exploser.

_________________
Vote for us nowwww



*Toi viens avec moi j'ai tant besoin de toi
Laisse moi, laisse moi te serrer contre moi*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disney-agency.forumactif.org/demandes-de-topics-f127/with-me-stella-s-topics-t475.htm http://disney-agency.forumactif.org/relations-f11/stellina-relationship-t354.htm#7026 http://disney-agency.forumactif.org/casting-cie-f2/hey-sexy-girl-t350.htm
avatar

Kenichi Y .Ishida
admins; Kon kon

■ I'm here since : 14/02/2010
■ My messages : 402


■ Age & nation : AGE : 23
DATE DE NAISSANCE : 16/10/1986
NATIONALITÉ : Japonais
■ Métier : Disney Dance. Agence Disney Agency
■ Etat Civil : célibataire


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: La folie (Kenzou)   Lun 12 Avr - 0:51

STELLA-CHAN

Ce n'est qu'a cette instant précis que Ken recommençât à réagir, c'était comme si on lui retirait tout l'air de ces poumon, le souffle coupé, il levât la tête dans la direction du regard de sont jeune frère.
Quoi il s'était encore évanouie?
Ce n'était tout simplement pas croyable autrement, il regardait fixement devant lui.
Elle était finalement la, dressé devant eux, plus vivante que Ken n'avait osé l'espéré le regard Hésitant, comme si une foule d'information se battait pour se faire sa place dans sa tête.
Elle était tout simplement magnifique.
Aller savoir pourquoi Ken ne put soutenir sont regard, il repensait à tout le mal qu'il lui avait fait involontairement, a tout ce qui c'était passé entre eux.

Il ne comprit pas ce qui passât par la tête de la jeune fille à cette instant, car elle tournât brusquement les talon, et commençât à courir dans le sens opposé.
Ken mit quelques seconde à réagir et d'une fraction de seconde, se redressa et se lançât à sa poursuite.
Pourquoi devait il y avoir tant de monde dans ce fichu aéroport, Ken redoutait a chaque seconde de la voir s'échapper, s'évaporer, qu'elle n'est été qu'une illusion.


Stella.... attend

Il trébuchât plus d'une fois, il fallait bien avoué qu'elle était bien plus rapide que lui car sans béquille, Ken avait encore bien du mal à pausé sont pied par terre, et cette course effréné lui faisait un mal de chien.
Pourtant il finit par attrapé le bras de la jeune femme, mais à ce moment même, un policier attrapa le jeune homme par les épaule et le tira brusquement vers lui pour l'immobilisé.
Ken se débattait de toute ces forces, ne voulant pas croire à cette fatalité qui s'abattait sur lui, elle allait partir, fuir.
Le jeune policier s'adressa à Estelle en japonais, Ken avait bien eu le temps de voir le regard plein d'incompréhension d'Estelle, c'est pourquoi il affirmât sèchement.


Elle n'est pas japonaise, elle ne comprend pas ce que vous lui dites

Le seul chose que le policier trouvât à faire c'est de mettre un coup dans le ventre de Ken qui se pliât de douleur,lui qui n'était déjà pas en forme, tombât à genoux, tendit que le policier lui passait les menottes dans le dos, tout ca n'était qu'un simple malentendu, Il devait pensé que Ken cherchait a agressé Estelle, mais le jeune Homme avait le chic pour se mettre dans de tel situation, alors le policier le forçait à se redressé,Ken fixât Stella du regard.

Pardonne moi... j'ai eu peur, peur de ce que ce qu'on allait devenir, peur de la vitesse à la quel allait notre relations et des sentiments que j'éprouvai....
J'ai trouvé rien de mieux que de fuir cette peur, je sais maintenant que j'avais tord de fuir, et tord d'avoir peur, je pensait que jamais je ne pourrais être aussi bien que toi, que jamais je ne pourrais faire partit du même monde que toi, tout est différend.
Mais pendant quelques secondes, ces différence se sont effacé, j'ai eu peur de t'avoir perdu a jamais...je....

Les mots de Ken n'avait pas vraiment de sens, il bafouillait , ne sachant pas vraiment comment réagir, ni quoi faire, et le policier ne se gênât pas pour le faire taire.
_________________

you are my precious baby itoshikute ;
Can't stop thinking of you, kimi dake ;
kokoro no,mannaka ni iru kara
Every day, Every time

Forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Estelle L. Baia
admins; bycicle bye bycicle

■ I'm here since : 22/01/2010
■ My messages : 1046


■ Age & nation : Américaine, 21 ans
■ Métier : I'm a Mickey Mouse in Disney Agency

■ Etat Civil : With the best japonese in the world <3
■ Top secret : Mini-Kenzou et Mini-Stella en route, ce ne sera pas longtemps un secret


• LOOK AT ME •
COURS & ACTIVITÉS:
RELATIONSHIPS:
MessageSujet: Re: La folie (Kenzou)   Lun 12 Avr - 2:15

Impossible qu'il soit là bien vivant en face d'elle!! Mais ce n'était pas pour ça qu'elle fuyait, elle voulait juste le laisser tranquille avec son frère, après tout ce temps elle n'était plus à une minute près. Alors pourquoi avait elle décidé de rebrousser chemin alors qu'elle n'était qu'à quelques mètres de lui maintenant. Elle n'avait pas dormi depuis plus de 24h et n'attendait que ce moment et la voilà maintenant qui faisait demi tour. Elle aurait pourtant dû se jeter sur lui. Mais bizarrement elle était maintenant bloquée. Et si ce n'était qu'une illusion, s'il n'était pas en face d'elle maintenant? Puis Ai prononça son nom mais elle ne se retourna pas pour autant recommençant à courir à travers l'aéroport, elle avait besoin d'air pour se remettre de tout ça. Qu'allait il lui dire une fois qu'il l'aurait rattrapé? Reprendraient ils leur histoire où il l'avait laissé? Pourquoi tant de doutes, il fallait la frapper pour qu'elle se réveille et comprenne enfin qu'ils étaient fait l'un pour l'autre et qu'il n'allait pas l'abandonner mais toutes ces semaines passées à déprimer et l'attendre désespérément la faisait encore douter.

Finalement au bout de 5 minutes et même avec sa jambe plâtrée il la rattrapa. Son cœur faillit exploser en sentant sa main contre la sienne et tout comme lui elle s'effondra genoux à terre mais avant qu'ils n'aient le temps de faire quoi que ce soit Kenzou se retrouva menotté par des policiers qui venaient d'adresser la parole à Stella en Japonais mais elle ne comprit pas un mot bien qu'elle devinait l'origine de cet intervention. Ils devaient sans doute penser que Ken la poursuivait


-Laissez le il n'a rien fait s'il vous plaît.

Il ne la comprenait sans doute pas, quoi qu'au Japon la deuxième langue officielle était l'anglais, mais il n'avait rien fait comment le sortir de là alors qu'elle ne parlait pas un mot de Japonais. Elle regarda Ai au loin les yeux embués par les larmes pour qu'ils viennent les aider et celui-ci accourut immédiatement expliquant la situation aux policiers pendant que Ken jetait son regard pleins d'amour sur Estelle ce qui la fit complètement craquer. Peu importe ce qu'il allait dire ou faire elle s'approcha de lui pour le serrer contre elle, sentir son odeur et sa présence. Leurs coeurs battaient à tout rompre c'était impressionnant

-Je t'en pris Ai dit leur qu'il le lâche.

Ken: Pardonne moi... j'ai eu peur, peur de ce que ce qu'on allait devenir, peur de la vitesse à laquelle allait notre relation et des sentiments que j'éprouvais....
J'ai trouvé rien de mieux que de fuir cette peur, je sais maintenant que j'avais tord de fuir, et tord d'avoir peur, je pensais que jamais je ne pourrais être aussi bien que toi, que jamais je ne pourrais faire partit du même monde que toi, tout est différent.
Mais pendant quelques secondes, ces différences se sont effacées, j'ai eu peur de t'avoir perdu a jamais...je....


Stella continuait de le serrer dans ses bras du plus fort qu'elle pouvait caressant toutes les parties de son corps comme pour vérifier qu'il était bien vivant, que c'était bien lui. Puis tous les souvenirs remontèrent et que les bons. Les semaines passées chez elle à pleurer et se morfondre étaient oubliées ou presque tout comme la douleur qu'elle avait eu de le voir à la télé chanter sa chanson et s'amuser, enfin c'est ce qu'elle croyait car elle avait éteint la télévision trop tôt pour savoir ce qu'il s'était passé ensuite. Ses cheveux, son visage et sa bouche, c'était bien lui et derrière son visage triste et remplit de larmes un léger sourire se dessina et elle garda ses mains sur son visage pour l'embrasser tendrement ne ce souciant plus de personnes ni même des policiers qui le retenait toujours.

-Tu es un idiot Kenichi Ishida, comment as tu pu penser à tout ça? Je...j'ai tout donné pour toi tu le savais. Mais j'ai tellement eu peur de te perdre moi aussi que je ne pourrais jamais t'en vouloir pour ces deux mois de souffrance sans toi. Et te voir à la télé ça a été la goutte d'eau, tu ne m'as même pas prévenu j'aurai pu me préparer. Mais t'entendre chanter ça pour moi m'a fait comprendre que je ne pouvais pas rester plus longtemps sans toi, pourtant j'ai eu peur que tu ne veuille plus de moi, que me voir ici ne te ferait rien. Et puis...

Stella reprit son souffle et essuya ses larmes qui embuaient ses yeux restant collés à lui. Le monde n'existait plus maintenant autour d'eux ils étaient comme seuls au monde.

-...il y a eu cette accident j'ai cru mourir en l'apprenant et personne ne pouvait me dire ce qu'il s'était passé, j'ai appelé Maxime elle était effondrée pensant qu'un de nous deux ne s'en était pas sorti. Oui je sais, moi aussi je t'aime tellement Kenzou. J'ai passé deux mois horrible sans la moindre nouvelle, tout ce temps je l'ai passé entre ta chambre et l'agence rien de plus, je n'aurais pas pensé que ça m'arriverait un jour de devenir si...si dépendante.

Les choses étaient dites et Ken avait apparemment les mêmes intentions qu'elle mais pour le moment tous les deux devaient se remettre de leurs émotions. Puis Stella sentit des mains l'entourer et croisa de nouveau le regard du jeune homme qui avait posé ses mains sur sa taille et leur deux fronts se posèrent l'un contre l'autre.

-Tu risques de passer aux informations nationales demain, la superstar Yamapi déclenche une scène d'hystérie avec une belle américaine en plein aéroport de Tokyo. Ça remplacera la une du crash d'aujourd'hui.

Un peu d'humour après tout ce temps ne faisait pas de mal puis Ken sourit aussi la serrant fort à son tour et l'embrassant de nouveau. Cela ferait sans doute scandale demain mais de toute façon ils seraient sans doute repartis aux Etats Unis tous les deux.

_________________
Vote for us nowwww



*Toi viens avec moi j'ai tant besoin de toi
Laisse moi, laisse moi te serrer contre moi*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disney-agency.forumactif.org/demandes-de-topics-f127/with-me-stella-s-topics-t475.htm http://disney-agency.forumactif.org/relations-f11/stellina-relationship-t354.htm#7026 http://disney-agency.forumactif.org/casting-cie-f2/hey-sexy-girl-t350.htm


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La folie (Kenzou)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La folie (Kenzou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DISNEY AGENCY :: • COMMUNICATION • :: Voyages, Voyages-